Les thématiques dans la pièce “Les salles d’attentes” : les problèmes

Le texte de la septième pièce de théâtre écrite en quatre ans est terminé à la mi-décembre 2018 !

L’idée est posée sur le papier

Une bonne histoire contient les ingrédients suivants : un mélange d’émotions, des rebondissements dispersés ici et là, des personnages attachants, une fin qui amène à réfléchir et des thèmes, reflets de la personnalité ou des réflexions de l’auteur, qu’il détache un peu de lui pour les livrer aux autres.

Le thème des problèmes est lié au bilan de mes observations en milieu carcéral et dans la vie de tous les jours, car ils sont présents autour de nous et adorent nous accabler. C’est à croire qu’il est impossible de se passer d’eux !

Il arrive que les petits tracas qui nous contrarient au quotidien se corsent à cause du rapport que nous entretenons avec les autres. Famille, amis, collègues, inconnus de passage et autres individus se mêlent volontiers à nos soucis. Tous apportent des quantités plus ou moins importantes de complications.

Vous avez forcément déjà vécu une journée qui va de travers quoi que vous fassiez. Le monde entier s’est mis d’accord pour être d’une humeur massacrante, les planètes se sont alignées afin que les mauvaises nouvelles se succèdent et votre karma se retourne contre vous dans le but d’être parfaitement cohérent avec les événements qui s’amoncellent sur votre personne comme une énorme avalanche. Que finissez-vous par vous dire ? Ce matin, j’aurais mieux fait de rester au lit !

Mauvaise journée, mauvaise humeur

D’ailleurs, mon introduction s’ouvre sur une question : comment les problèmes parviennent-ils à s’immiscer dans nos vies sans la moindre inquiétude ? Généralement, lorsqu’on prend conscience qu’ils se sont incrustés dans notre existence, ils l’ont déjà fait depuis un bon moment. Ils se sont introduits progressivement à notre insu et prennent une ampleur plus ou moins grave selon la puissance des tourbillons qu’ils forment. Nous avons tous essayé de remonter à l’origine d’un souci pour comprendre la façon dont il s’est créé, l’objet qui a provoqué son big-bang. Parfois, cela reste un mystère. D’autres fois, nous refusons de voir la réalité, ou la vérité.

La vie d’une personne est faite de choix, et ce sont eux qui guident les actes et leurs conséquences. Les personnages de la pièce de théâtre ont tous opté pour une voie à des instants de leur vie. Ils doivent affronter un résultat qui ne leur apporte aucune satisfaction dans le présent, ils ne sont pas pleinement heureux. Rattrapés par leur vécu, ils entrent dans une inévitable confrontation contre les autres et contre eux-mêmes. Ils font face à la vérité.

En se présentant tour à tour dans la salle d’attente, en discutant et en se mettant à nu, l’effet est explosif. C’est précisément ici que je peux détacher mes réflexions pour les dévoiler au spectateur : lorsqu’on est enfermé, sans issue, tout ressurgit. Les démons, la véritable nature de tout un chacun, les secrets, les craintes et les problèmes. Les fameux problèmes… ceux-là même qui nous plongent dans une situation dans laquelle nous allons à coup sûr chercher une solution.

Le monologue de départ, composé de questionnements sur ce thème, s’achemine au fil du récit vers une conclusion qui s’est dessinée telle une boucle logique dans mon esprit : problème, solution, nouveau problème. Quant à mes personnages, ils demeurent dans une quête perpétuelle du bonheur…

Retrouvez les autres articles consacrés à la construction de la pièce “Les salles d’attentes” en cliquant sur les liens ci-dessous :

Ainsi que plus d’informations sur les sites :

--

--

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store